Route vers l’Apocalypse

Peut-être que certains d’entre-vous sont passés à l’Abyss samedi le 22 août et ont vu un groupe de 12 joueurs jouant une géante partie de Warhammer 40k ou bien vous avez vu un partage le lundi suivant sur Facebook à propos d’une géante partie d’Apocalypse. Dans les deux cas, vous n’avez pas rêvé. Deux de mes amis (David et Philippe) et moi avons animé une partie d’Apocalypse de midi à 19h ce fameux samedi 22 août. Je me suis dit que peut-être vous seriez intéressés vous aussi à participer, ou même à organiser une géante partie d’Apocalypse ou de 40k. Donc, je vous partage ici mes conseils et réflexions face à l’organisation d’un tel événement.

Il était une fois 

Faisons un retour dans le temps en Avril dernier. Le Québec est en confinement. Nous sommes frappés par des changements qui demandent plusieurs adaptations dans chacune de nos vies. Dans ce genre de moment, je me lance des défis. Je lance à mon groupe d’ami lors d’une soirée de peinture hebdomadaire sur zoom, ‘’Hey les gars, j’ai envie de me partir un projet de Word Bearers et je feel pour un gros projet. Qui serait intéressé à faire une partie d’Apocalypse?’’ Évidemment, je me dis, peut-être 2-3 personnes vont embarquer dans mon idée folle lancée comme ça. Ben non. À ma grande surprise, 9 personnes se lancent dans le projet avec excitation. On ne sait pas jusqu’à quand nous serons confinés à l’époque, mais on se dit que plus on est confinés longtemps, plus on aura de modèles peints. Donc, il nous apparaît logique de mettre la règle que seulement les modèles peints et basé pourront être joués. Deux de mes amis se proposent pour qu’on organise ça tous les trois. Voilà comment le projet a commencé. Une idée folle, des gens inspirés et volontaires et trois amis prêt à organiser cet événement ensemble.

Conseils :

Il y a quelques conseils qui selon moi vous éviteront un mal de tête énorme, que vous organisiez une méga partie de Warhammer 40k, Age of Sigmar ou une partie d’Apocalypse, et ces conseils fonctionnent peu importe l’édition selon moi. Je ferais un top 8. Pourquoi 8? Parce que Khorne. Si le chiffre 8 est bon pour Khorne, c’est bon pour moi. (Never piss off the god of blood, skulls and massacre)

1: L’union fait la force

N’essayez pas de faire tout vous-même. Une petite équipe d’organisation permet de travailler avec les forces de chacun et compenser pour les faiblesses de chacun. Par exemple, David est une banque d’informations et de recueils de scénarios narratifs dû à son amour du jeu de guerre historique. Son approche est donc automatiquement opposée à la symétrie des scénarios de tournois. Philippe lui, amène une réflexion critique, vu son expérience dans les tournois et sa connaissance des pièges possibles dans l’organisation d’un événement. Moi… je dirais que je suis pas mal pour trouver des idées et inspirer les gens à essayer des choses. Avec une équipe comme ça, on peut tout faire. Il est important selon moi d’identifier chez les organisateurs une force dans la planification, dans l’inspiration et dans l’exécution réaliste des idées.

2: Objectif réaliste

Fixez-vous un objectif simple auquel chaque personne va adhérer. Par exemple nous, nous avions environ 5 mois devant nous avec un regard de recul, mais comme nous ne savions pas quand nous pourrions nous rencontrer, jouer complètement peints avait du sens pour nous. Tant qu’à jouer une énorme partie, investir dans le look paye énormément au moment de regarder la partie. La fierté de regarder une table remplie d’armées peintes n’a pas de prix. (Sauf peut-être le prix sur la facture… mais ne regardez pas ça!)

3: Entretenir la motivation

Fixez-vous des rendez-vous pour entrer en contact les uns avec les autres et vous aider à atteindre l’objectif. De cette façon, les gens peuvent toujours se dire qu’ils peuvent vous parler de leurs problèmes ou questionnements. En même temps, ça prend du temps d’organiser quelque chose de cette ampleur donc la motivation peut quitter et revenir. Le responsable de l’inspiration est extrêmement utile ici. Nous, nous avons décidé de faire de nos rencontres virtuelles de peinture du lundi le moment parfait pour encourager, informer et surtout répondre aux inquiétudes et questionnements.

4: Guide de jeu

Produire un document clair permettant à tous de s’y référer en cas de questions et aider à la préparation de chacun des participants. C’est un investissement en temps et énergie mentale, mais cela évitera de devoir répondre aux mêmes questions trop souvent (ce qui sera pire pour votre santé mentale. Trust me!). Le spécialiste de la planification est primordial ici. Faire relire le guide par d’autres yeux permet d’explorer les angles morts et gérer des situations problématique AVANT qu’elles ne le deviennent. Une géante partie, ça ne s’improvise pas. Ça se planifie.

5: Tester c’est la clé!

Tester! Il est très important de tester. Le spécialiste de l’exécution ici permettra de tout de suite voir où il y a des failles et des adaptations à faire face à des problèmes hautement probables dans l’avenir. Ne tombez pas dans le piège suivant : ‘’over-tester’’. Il n’y a pas de meilleurs événements que l’événement qui a eu lieu. Vous ne testez pas pour tout planifier, tout corriger, tout gérer. Vous testez pour voir les problèmes évidents qui surviendront et SURTOUT pour vous entendre sur comment gérer les problèmes que vous n’avez pas trouvés.

6: Attitude en communauté

Pendant l’évènement, plusieurs choses arriveront. Plus il y a de gens dans votre partie, plus il y aura d’étincelles et de situations explosives entre les égos de chacun des joueurs. N’oubliez pas que les participants ont une personnalité et que ce ne sont pas toutes les personnalités qui fonctionnent bien ensemble. Un code de conduite est un outil extraordinaire. Le code de conduite devrait être basé sur la considération des autres participants. Par exemple, un joueur peut être mécontent d’un résultat ou d’un moment, mais il est responsable de garder une ambiance positive autour de la table. La mauvaise foi, la mauvaise humeur et le négativisme sont les pires poisons dans une partie de groupe, surtout sur une longue période. L’équipe d’organisation doivent travailler à considérer le bien du groupe par-dessus le bien individuel.

7: Balancer l’expérience

Les règles sont moins importantes que le plaisir des participants. N’hésitez pas à changer des règles pour faciliter les tours, augmenter le rythme de la partie ou tout simplement pour rétablir une balance dans l’expérience de jeu. Vous remarquerez ici que je ne parle pas de la balance du jeu, des points ou whatever. La balance est dans l’expérience que les gens vivent autour de la table. Il est possible qu’un camp des participants se fassent donner une volée monumentale. Ce n’est jamais agréable. C’est le moment d’ajuster les règles pour rétablir une balance dans l’expérience et ainsi donc, ajuster le plaisir des deux camps. La victoire ne devrait jamais outrepasser le plaisir. Un seigneur de guerre puissant peut revenir d’entre les morts, un morceau de décors peut avoir été piégé par les forces ennemis et s’écrouler, etc.

8: Inclure ou ne pas inclure?

Vous ne pouvez pas faire plaisir à tout le monde. Toutes vos décisions ne seront pas parfaites. Rappelez-vous votre objectif, adaptez-vous selon les critiques constructives, mais gardez toujours en tête que votre intention de départ était d’organiser une géante partie selon votre vision. C’est votre événement. Si un participant désir un événement complètement différent, il peut l’organiser. Ce que vous créez n’enlève rien à personne au contraire. L’idée ici est de ne pas perdre sa vision pour faire plaisir à tout le monde, mais en gardant un esprit ouvert aux choses qui peuvent être améliorées.

Conclusion

Peut-être que tout ceci vous est déjà connu. Peut-être que vous préférez les parties 1vs1. Peut-être que vous n’êtes pas d’accord avec un ou plusieurs de mes conseils. Laissez-le moi savoir. Mon objectif avec cet article est de vous partager mon expérience, mais aussi de vous proposer des outils pour accomplir des projets que vous pensez peut-être hors d’atteinte. Puisque peut-être que vous êtes un débutant, ou que vous avez des idées mais aussi des doutes sur comment les réaliser. Allez-y! Votre premier événement ne sera pas parfait, mais rendra votre 2e meilleur. Pour vous récompenser d’avoir lu jusqu’à la fin voici quelques photos de notre partie du 22 août.

VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.21_1169]
Rating: +2 (from 2 votes)
Route vers l'Apocalypse, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Kevin Phaneuf

Hobbyiste passionné, Kevin est un enthousiaste inarrêtable. C'est d'ailleurs cet enthousiasme doublé par son hyperactivité qui le poussent à animer la communauté des Wargamers, au point d'enchaîner projets de peintures, gigantesques batailles et campagnes narratives. Inclusif, positif et toujours prêt à écouter pour mieux conseiller, il espère vous informer et inspirer à travers ses articles et ses trop nombreux projets. Il voue aussi une adoration pour les jeux de mots alors... vous êtes avertis…
See all my posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*